Restez informés

Vœu relatif à la dératisation de Paris – Décembre 2016

6 décembre 2016

Vœu

Déposé par Pierre-Yves BOURNAZEL et les membres du groupe les Républicains

Considérant la prolifération des rats à Paris, notamment dans les parcs et surfaces enherbées, les quais des plans d’eau, mais aussi dans les bâtiments municipaux, notamment les écoles, dans les immeubles, et dans le réseau de transports souterrains ;

Étant donné les troubles et les préjudices causés par ces rongeurs sur la santé de personnes, en inoculant notamment à l’Homme la Leptospirose, et sur les biens matériels ;

Considérant que la prolifération des rats écorne l’image de la ville de Paris, tant auprès des particuliers, des touristes, que des acteurs économiques, et nuit à son attractivité ;

Considérant que pour proliférer, les rats ont besoin d’un terrier, de nourriture et d’eau ainsi que d’un accès entre le réseau sous-terrain et la surface ;

Considérant que la nourriture existe en quantités abondantes sur l’espace public, en raison notamment de l’insuffisante disponibilité des poubelles pour les promeneurs et pique-niqueurs, mais aussi par la structure même des poubelles, qui ne sont pas hermétiques à l’intrusion des rongeurs ;

Considérant que la mauvaise étanchéité de certaines canalisations facilite le passage du sous-sol à la surface pour les rats, notamment pour aller se nourrir ;

Considérant que les campagnes de dératisations menées à l’étranger ont montré la nécessité d’avoir, en premier lieu, une connaissance fine des surpopulations de rongeurs, pour cibler les campagnes d’extermination, et contrôler leur réapparition.

Considérant que, après avoir mené une campagne intense de dératisation, en surface et dans les sous-sols, il est nécessaire de prévenir durablement leur réapparition, d’une part avec des mesures structurelles, comme assurer l’étanchéité des canalisations de la ville mais aussi des immeubles de bureaux ou de logements, ainsi que  mettre à disposition des pique niqueurs des bacs hermétiques dans les parcs, et d’autre part avec des mesures de prévention et de sanction pour limiter les incivilités, et notamment les jets de nourritures sur l’espace public ;

Considérant qu’au sein du Service parisien de santé environnementale (SPSE) créé en septembre 2016, le Département « faune et action de salubrité » répond aux demandes de conseil, d’expertise et d’intervention concernant les risques sanitaires liés à la faune, en particulier les rongeurs et les insectes. Il assure également certaines interventions de désinfection et de décontamination.

Sur proposition de Pierre-Yves BOURNAZEL et les membres du Groupe les Républicains, le Conseil de Paris émet le vœu :

  • Que la mairie lance une campagne massive de dératisation à Paris, comprenant un système d’information géographique sur la présence des rats, des mesures d’extermination, et enfin des mesures permettant de prévenir leur réapparition ;