Restez informés

Vœu relatif à la décision de la Mairie de Paris d’ouvrir le Parc André Citroën 24 heures sur 24 de Mai à Septembre – Mai 2016

10 mai 2016

Vœu déposé par Philippe GOUJON, Jean-François LAMOUR, Claire de CLERMONT-TONNERRE, Agnès EVREN, Daniel-Georges COURTOIS, et les élus du groupe les Républicains

Relatif à la décision de la Mairie de Paris d’ouvrir le Parc André Citroën 24 heures sur 24 de Mai à Septembre

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal

Considérant que l’ouverture nocturne des parcs et jardins municipaux devait être décidée en concertation avec les Maires d’arrondissement ainsi que l’avait annoncé l’Exécutif municipal,

Considérant l’intention de la Mairie de Paris d’ouvrir le Parc André Citroën, 24 heures sur 24 en fin de semaine de Mai à Juin et tous les jours en Juillet et Août, contrairement au souhait de la Mairie du 15ème arrondissement,

Considérant que la configuration de ce Parc présente une réelle dangerosité la nuit, du fait de ses multiples plans d’eau notamment,

Considérant que l’éclairage du jardin ne fonctionne plus depuis des années,

Considérant la fragilité de ce site et son extrême dégradation très critiquée par ses concepteurs,

Considérant qu’en cas d’ouverture nocturne du parc, l’arrosage automatique ne peut être mis en marche, ce qui risque de générer un jaunissement de la grande pelouse,

Considérant les problèmes rencontrés lors de l’ouverture du Parc André Citroën les jeudis, vendredis et samedis soirs des mois de juillet et août 2015 (problèmes sanitaires, dangerosité liée aux débris de verre sur la pelouse centrale, pratiques d’usages habituellement interdits, nuisances sonores dénoncées par les riverains, épanchement d’urine…),

Considérant que le rôle des jardiniers est d’entretenir  les végétaux et les espaces verts et non de traiter les problèmes de malpropreté et d’hygiène liés à des usages inappropriés,

Considérant que les parcs n’ont pas vocation à faire office de dortoir, ni de lieux de trafics divers,

Considérant qu’en dépit de la création de 5 nouveaux hectares d’espaces verts dans le 15ème, les effectifs des jardiniers et des agents de surveillance n’ont pas évolué,

Considérant les troubles à la tranquillité publique dans ce secteur : le vandalisme nocturne dans le restaurant du Parc, ainsi que dans  le Jardin Blanc ouvert jour et nuit et dans lequel un manège pour enfants, plusieurs fois vandalisé et finalement incendié a dû fermer,

Considérant qu’à partir de 22 H 30, la surveillance serait assurée par un seul équipage privé qui devra couvrir l’ensemble des sites de la rive gauche, 

Considérant le manque d’effectifs de police et les multiples sollicitations qui les mobilisent, en particulier en période de Vigipirate Sentinelle,

Considérant les menaces qui justifient l’état d’urgence,

Considérant qu’en période estivale et de forte chaleur les habitants peuvent trouver une certaine fraîcheur dans les 10 ha d’espaces verts ouverts 24h sur 24  dans le 15ème (Jardins d’immeuble, Allée des Cygnes, Square des Martyrs Juifs, Jardin des mères et grand-mères de la place de mai, la promenade des quais, Pelouse de Breteuil…) auxquels s’ajoutent plusieurs kilomètres de berges le long de la Seine,

Sur proposition de Philippe GOUJON, Jean-François LAMOUR, Claire de CLERMONT-TONNERRE, Agnès EVREN, Daniel-Georges COURTOIS, et les élus du groupe les Républicains

– demande à la Maire de Paris d’annuler cette décision d’ouverture nocturne

– propose  à la Maire de Paris de retarder la fermeture du Parc André Citroën jusqu’à 23 heures pendant l’été avec un gardiennage permanent afin d’éviter nuisances et désordres d’une ouverture nocturne.