Restez informés

Voeu relatif à la demande de libération des locaux 5 rue Bessin pour l’implantation d’une crèche – Mai 2015

28 mai 2015

Déposé par Philippe GOUJON, Jean-François LAMOUR, Sylvie CEYRAC, Agnès EVREN, Daniel-Georges COURTOIS et les élus du groupe UMP.

Relatif à la demande de libération des locaux 5 rue du Bessin pour l’implantation d’une crèche
Considérant que le secteur de la rue du Bessin, déficitaire en services publics de proximité, comprend une très forte concentration de logements sociaux, de résidences sociales et que des projets supplémentaires sont en cours, dont un chantier considérable en face même de l’adresse indiquée ;

Considérant que le vendredi 10 avril, 50 personnes pour la plupart en situation irrégulière et en grande précarité ont été installées par la Mairie de Paris sans mesures de soutien particulier dans les anciens locaux de l’association pour l’utilisation du Rein Artificiel dans lesquels est envisagée la réalisation d’une crèche actée par un vœu du Conseil d’arrondissement en date du 15 septembre 2014 ;

Considérant que cette décision a été prise unilatéralement sans aucune concertation, ni même information préalable de la Mairie d’arrondissement, dans la précipitation et dans une grande improvisation ;

Considérant qu’il a été demandé de surcroît à la Mairie du 15ème de prendre à sa charge un certain nombre de besoins matériels ainsi que la scolarité des enfants, alors que les écoles environnantes sont déjà surchargées et même, pour deux d’entre elles, classées depuis cette année en éducation prioritaire ;

Considérant les nombreuses difficultés de tous ordres qui aggravent les nuisances dont se plaignent de plus en plus les riverains exaspérés de ce secteur ;

Considérant que l’installation de ce centre d’hébergement risque de retarder l’implantation de cette crèche indispensable et très attendue pour le quartier

 

Philippe GOUJON, Jean-François LAMOUR, Sylvie CEYRAC, Agnès EVREN, Daniel-Georges COURTOIS, et les élus du groupe UMP, émettent le vœu :

  •  que la Maire de Paris prenne dans les plus brefs délais les dispositions nécessaires afin d’héberger ces familles dans des conditions dignes dans les centres d’hébergement appropriés et permette la réalisation du projet de crèche concomitamment aux chantiers engagés de l’EHPAD et des logements sociaux.