Restez informés

Voeu relatif à la demande de report des travaux d’aménagement sur le site du 2 bis, Cité de la Chapelle, dit « Bois Dormoy » – Mai 2015

29 mai 2015

Déposé par Pierre-Yves BOURNAZEL, Christian HONORE, Fadila MEHAL et les élus du Groupe UMP et UDI-MODEM demandant le report des travaux d’aménagement sur le site du 2 bis, Cité de la Chapelle, dit « Bois Dormoy », jusqu’à la fin de la procédure de révision du Plan Local d’Urbanisme, ainsi que le lancement d’une concertation publique sur l’avenir du Bois Dormoy.
Considérant la décision de la municipalité du 18e arrondissement de Paris de construire sur le site du Bois Dormoy un établissement accueillant un EHPAD et une crèche, entraînant ainsi sa disparition,
Considérant l’originalité du Bois Dormoy, un espace de végétation sauvage de 1.700 mètres carrés au cœur d’un quartier urbain très dense et très déficitaire en espaces verts,
Considérant que l’identité du Bois Dormoy est indissociablement liée à son originalité, puisqu’il s’agit du seul espace de Paris où une micro-forêt urbaine s’est développée au rythme des décennies sans intervention humaine, constituant à ce titre un réservoir de biodiversité à protéger,
Considérant l’attachement des riverains et des habitants du 18e arrondissement au Bois Dormoy, comme en témoignent la pétition réclamant la préservation du site qui a recueilli près de 2.000 signatures, le succès de l’appel aux dons pour financer le recours contentieux contre le permis de construire, ainsi que la hausse importante du nombre d’adhésions à l’association pour l’année 2014-2015,
Considérant que les habitants du quartier se sont véritablement appropriés cet espace et l’ont façonné à leur image, faisant de ce lieu unique à Paris un véritable lieu de rencontre et de partage,
Considérant qu’en plus d’accueillir de nombreux visiteurs, le Bois Dormoy accueille régulièrement des associations de quartier ainsi que des élèves des écoles maternelle et primaire Marx Dormoy et Doudeauville pour des ateliers de découverte de la nature, et considérant qu’il y est fréquemment proposé une programmation culturelle gratuite et de qualité (concerts, expositions, rencontres, contes, etc.) conférant ainsi au site une véritable fonction pédagogique, sociale et culturelle qui favorise la mixité sociale et la solidarité intergénérationnelle,
Considérant que nul ne peut raisonnablement envisager que le verdissement artificiel de quelques autres espaces que ce soit puisse compenser la destruction du Bois Dormoy,
Considérant qu’il est plus aisé de préserver cet espace vert plutôt que de le détruire pour ensuite rechercher d’autres endroits pouvant accueillir un nouvel espace vert de ce type,
Considérant que la destruction du Bois Dormoy (160 arbres et plus d’une quinzaine d’espèces d’oiseaux protégés) irait à l’encontre des engagements répétés de la Maire de Paris et du Maire du 18e en faveur de la végétalisation de Paris, de la préservation des espaces verts et de la protection de l’environnement et de la biodiversité,
Considérant le Bois Dormoy comme un îlot de fraicheur nécessaire et un véritable poumon vert aux abords de l’axe fortement pollué que constituent les rues Marx Dormoy et La Chapelle, et considérant l’utilité écologique de cet espace de pleine terre qui est l’un des rares lieux de perméabilisation des sols dans un environnement très minéral,
Considérant que la situation d’aujourd’hui est nettement différente du contexte très particulier qui a prévalu en 2006 lors du vote du PLU – friche non-exploitée, site régulièrement squatté par des toxicomanes etc. – il est légitime que, près de 10 ans après le vote, une nouvelle réflexion sur l’opportunité du projet initial soit menée,
Considérant qu’en vue d’un éventuel reclassement du site au PLU actuellement en révision, il convient de préserver le Bois Dormoy des travaux qui pourraient y être entrepris,
Rappelant que le groupe UMP-CI ; conformément à ses prises de positions constantes sur ce sujet, comme en témoignent le vœu relatif à la préservation du Bois Dormoy présenté par Pierre-Yves Bournazel et les élus du groupe UMP au Conseil d’arrondissement du 14 juin 2011 ainsi qu’au Conseil de Paris ; n’est pas hostile à la construction d’une EHPAD et d’une crèche dans le quartier Chapelle, mais propose d’intégrer ce projet dans le vaste chantier de Chapelle International,

Pierre-Yves BOURNAZEL, Christian HONORE, Fadila MEHAL et les élus du groupe UMP et UDI-MODEM émettent le vœu que la maire de Paris :

  • s’engage à suspendre tous les travaux d’aménagement qui pourraient démarrer sur le site du 2 bis, Cité de la Chapelle, dit « Bois Dormoy », jusqu’à la fin de la procédure de révision du Plan Local d’Urbanisme,
  • lance une concertation publique sur l’avenir du Bois Dormoy.