Restez informés

Voeu relatif à la halte-garderie du Ranelagh – Février 2015

10 février 2015

Déposé par Claude GOASGUEN, Danièle GIAZZI, Pierre GABORIAU, Céline BOULAY-ESPERONNIER, Eric HELARD, Michèle ASSOULINE, Pierre AURIACOMBE, Béatrice LECOUTURIER, Grégoire CHERTOK, Julie BOILLOT, Stéphane CAPLIEZ, Ann-Katrin JEGO

Relatif à la halte-garderie du Ranelagh.  

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales et notamment l’article L2511-13 ;

Vu le règlement intérieur du Conseil de Paris ;

Vu le vœu adopté à l’unanimité du Conseil du 16e arrondissement du 26 janvier 2015 ;

Considérant la fermeture depuis le 8 janvier 2015 de la halte-garderie de plein air située dans les Jardins du Ranelagh, à la demande de la DFPE de la Ville de Paris, en raison de l’application du plan « Vigipirate Alerte Attentat » ;

Considérant que cette décision, pour justifiée qu’elle soit, provoque néanmoins des conséquences financières lourdes pour l’association gestionnaire de ce site, l’UDAF, qui ne perçoit plus les participations familiales ni la PSU (prestation de service unique) versée par la CAF en fonction du nombre de jours de garde ;

Considérant que la PSEJ (prestation de service enfance et jeunesse) de la CAF risque d’être impactée, tout comme la subvention de la Ville de Paris calculée elle aussi en fonction du nombre de journées de garde ;
Considérant que la date de réouverture de cette structure d’accueil des jeunes enfants reste à ce jour inconnue ;

Considérant que cette situation met en danger la pérennité de cette halte-garderie, très appréciée des 32 enfants accueillis simultanément, soit 180 familles par semaine, et dont la liste d’attente est très conséquente ;

Sur la proposition de Claude GOASGUEN, Danièle GIAZZI, Pierre GABORIAU, Céline BOULAY-ESPERONNIER, Eric HELARD, Michèle ASSOULINE, Pierre AURIACOMBE, Béatrice LECOUTURIER, Grégoire CHERTOK, Julie BOILLOT, Stéphane CAPLIEZ, Ann-Katrin JEGO

ÉMETTENT LE VŒU

Que la Maire de Paris prévoit des mesures compensatoires relatives au manque à gagner pour l’Association UDAF, gestionnaire de la halte-garderie de plein air du Jardin du Ranelagh, consécutif de l’application du plan « Vigipirate Alerte Attentats » et de la fermeture du site depuis le 8 janvier 2015.