Restez informés

Voeu relatif à la lutte contre la délinquance – Juin 2014

12 février 2015

Déposé par Frédéric PÉCHENARD, Philippe GOUJON, Déborah PAWLIK, Jean-Jacques GIANNESINI et les élus du groupe UMP
Relatif à la lutte contre la délinquance

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal,

CONSIDéRANT la progression de 10,1 % des atteintes aux biens et de 1% des violences aux personnes sur 12 mois glissants entre mai 2013 et avril 2014, d’après les statistiques de l’observatoire national de la délinquance et des réponses pénales ;

CONSIDéRANT les bons résultats observés par le Plan de Vidéoprotection Pour Paris avec près de 7.000 interpellations en deux ans ;

CONSIDéRANT que Paris dispose de 2.000 agents de police judiciaire adjoints cantonnés à la sanction du stationnement gênant et payant alors que le développement du procès verbal électronique permet une verbalisation trois fois plus rapide ;

CONSIDéRANT que l’éclairage public parisien peut être défaillant dans certains endroits, favorisant un sentiment d’insécurité accru ;

CONSIDéRANT que le manque de propreté de l’espace public, reconnu désormais par le maire honoraire de Paris, participe également d’un sentiment d’insécurité grandissant ;

CONSIDéRANT les prérogatives de la Maire de Paris en matière de prévention de la délinquance, notamment dans le cadre du Contrat Parisien de Sécurité ;

CONSIDéRANT la baisse de 55 % de la participation de la Ville au financement du Groupement Parisien Inter-bailleurs de Surveillance entre 2004 et 2013 ;

Sur proposition de Frédéric PÉCHENARD, Philippe GOUJON, Déborah PAWLIK, Jean-Jacques GIANNESINI et les élus du groupe UMP émet le vœu que :

  • le Préfet de Police et la Maire de Paris proposent au Conseil de Paris une tranche complémentaire du plan de vidéoprotection pour Paris pour pallier les zones blanches de ce dernier, notamment dans les nouveaux quartiers ;

  • le Préfet de Police et la Maire de Paris renégocient la doctrine d’emploi des ASP afin d’affecter une partie de ceux-ci à des missions de patrouille et d’ilotage dans l’espace public, avec un uniforme distinctif pour être reconnu par les Parisiens ;

  • que les sections territoriales de la voirie opèrent un audit de l’éclairage public pour définir avec les mairies d’arrondissement, les points noirs à résorber ;

  • la Maire de Paris présente un plan d’actions pour restaurer rapidement la propreté des rues parisiennes : fréquence de nettoiement, meilleur entretien des corbeilles de rue, sensibilisation accrue des usagers de l’espace public ;

  • que la prochaine génération du Contrat Parisien de Sécurité renforce les indicateurs de suivi et d’évaluation en matière de prévention de la délinquance ;

  • qu’à l’occasion du prochain budget supplémentaire, la participation de la Ville de Paris au financement du GPIS soit portée à 6 millions d’euros (+20 %).