Restez informés

Vœu relatif à la réforme des conservatoires – Mai 2016

10 mai 2016

Déposé par Nathalie Kosciusko-Morizet, Céline Boulay-Esperonnier, Stéphane Capliez, Grégoire Chertok, François-David Cravenne, Catherine Dumas, Nathalie Fanfant, Danièle Giazzi, Thierry Hodent,  Jean-François Legaret, Florence Berthout, Jean-Pierre Lecoq, Jeanne d’Hauteserre, Delphine Bürkli, Philippe Goujon, Claude Goasguen, Brigitte Kuster et les élus du groupe les Républicains

Relatif à la réforme des conservatoires

Considérant la tenue le 20 avril dernier de la 3ème réunion du comité de pilotage de la réforme des Conservatoires actuellement en cours ;

Considérant l’absence de production d’un cahier des charges clair et précis guidant la réforme des Conservatoires actuellement en cours ;

Considérant qu’aucune communication n’a été effectuée concernant le dispositif mis en place pour la rentrée 2016;

Considérant que la problématique des inscriptions et du nombre de places disponibles, notamment dans les Conservatoires  est au cœur des principales préoccupations des professeurs, élèves et parents d’élèves ;

Considérant l’impératif de respecter des enseignements spécialisés de qualité pour chacune des disciplines puisque telle est la mission des conservatoires ;

Considérant qu’il est indispensable que les professeurs en conservatoire soient mieux écoutés et associés à la construction de la réforme ;

Sur proposition de Nathalie Kosciusko-Morizet, Céline Boulay-Esperonnier, Stéphane Capliez, Grégoire Chertok, François-David Cravenne, Catherine Dumas, Nathalie Fanfant, Danièle Giazzi, Thierry Hodent,  Jean-François Legaret, Florence Berthout, Jean-Pierre Lecoq, Jeanne d’Hauteserre, Delphine Bürkli, Philippe Goujon, Claude Goasguen, Brigitte Kuster et les élus du groupe les Républicains

Le conseil de Paris émet le vœu :

  • Que soit rétablie dès la rentrée 2016 la possibilité de doubles cursus disciplinaires pour les élèves au sein des conservatoires ;
  • Que soit garanti le maintien de l’intégralité des cours individuels dans les conservatoires jusqu’en 2020 de telle sorte que la pédagogie collective soit développée en ajout des cours individuels, non en remplacement de ceux-ci ;
  • Que les professeurs soient davantage associés aux contenus de la réforme et que ces derniers soient communiqués en amont du prochain comité de pilotage ;
  • Que soient communiqués aux membres du comité de pilotage de la réforme des Conservatoires, en amont de sa prochaine réunion, les éléments suivants :
  1. Ventilations des volumes d’heures par discipline et niveau en distinguant les cours dispensés dans les conservatoires, de ceux prévus dans le cadre du projet de parcours de sensibilisation des CP, de ceux prévus dans le cadre des ARE redéployés et autres nouveaux dispositifs en lien avec le monde scolaire, notamment les projets de l’Art pour grandir ;
  2. Nombre de demandes d’inscription et de places attribuées dans chaque conservatoire en 2013, 2014 et en 2015 ;
  3. Nombre de places attribuées par tirage au sort en 2015 ;
  4. Ratio de réinscription chaque année dans les conservatoires en 2013, 2014 et 2015, en distinguant notamment les nouveaux inscrits ayant abandonné en cours d’année ;
  5. Nombre de demandes d’inscription et de places attribuées dans les cours individuels de musique dans les centres d’animation en 2013, 2014, 2015, par tranches d’âge ainsi que par discipline ;
  6. Volume des heures des cours individuels et des heures de cours collectifs dans les Conservatoires et dans les centres d’animation sur l’année 2015-2016, ainsi que les chiffres prévisionnels pour la rentrée prochaine ;
  7. Nombre d’enseignants dans les conservatoires, dans les centres d’animation (en discipline musicale), avec la ventilation par lieu et discipline enseignée ;
  • Que soit évalué le système de tirage au sort pour les inscriptions et le cas échéant, que soit acté dans la réforme des Conservatoires l’émergence d’un autre système plus efficace et juste pour les nouvelles demandes d’inscriptions dans les Conservatoires ;
  • Que les services de la Ville et que l’adjointe au Maire chargée des modifications des conventions signées avec les centres d’animation soient associées au Comité de pilotage de la réforme des Conservatoires ;
  • Que la problématique de la suppression des cours individuels de musique dans les centres d’animation soit aussi traitée au sein du projet de réforme des conservatoires, et que toute décision relative à cette suspension fasse l’objet d’un moratoire dans l’attente des conclusions du comité de pilotage de la réforme ;
  • Que soit garanti que le projet actuel de réforme des conservatoires ne concurrence pas les dispositifs existants entre les conservatoires, les centres d’animations et les écoles de musique de la Ville de Paris ;
  • Qu’un état des lieux clair des dispositifs existants entre les Conservatoires, les centres d’animation et les écoles de musique subventionnées par la Ville de Paris soit présenté à l’occasion du prochain COPIL de la réforme des Conservatoires.