Restez informés

Voeu relatif à la sécurisation du secteur du jardin Blanc – Septembre 2015

22 septembre 2015

Déposé par Philippe GOUJON, Jean-François LAMOUR, Agnès EVREN, Daniel-Georges COURTOIS, et les élus du groupe les Républicains

Relatif à la sécurisation du secteur du jardin Blanc

Considérant la recrudescence sensible de la délinquance dans le secteur délimité par les rues Balard, Cauchy et Saint-Charles et ses alentours immédiats ;

Considérant que cette situation préoccupante sur le plan sécuritaire cause un légitime émoi dans la population, tant parmi les habitants que parmi les commerçants et employés des sociétés riveraines ;

Considérant que le conseil de quartier Citroën/Boucicaut a souhaité s’en faire l’écho lors de sa réunion du 2 février 2015, afin d’alerter les pouvoirs publics ;

Considérant que le jardin Blanc est devenu, en particulier le soir, un point de fixation de la délinquance, où se tiennent quotidiennement regroupements bruyants et « rodéos » de deux-roues motorisés ;

Considérant que ce site, pourtant interdit à la circulation automobile, est en effet fréquemment traversé par des deux-roues motorisés se déplaçant à vive allure, au mépris de toutes les règles de prudence et que les rues Gutenberg et de la Montagne d’Aulas, elles aussi interdites à la circulation automobile, sont empruntées dans les mêmes conditions ;

Considérant que du fait de sa configuration ouverte sur la ville, le jardin Blanc est propice aux rassemblements, aux trafics et aux comportements inopportuns;

Considérant que les actions mises en œuvre pour rendre les lieux plus conviviaux se sont heurtées à la réalité des bandes et de la violence, comme en témoigne le départ récent du manège concessionnaire ;

Considérant sur ce dernier point que la mairie du 15e arrondissement avait fait part de ses préventions quant à l’installation d’un tel équipement sur une parcelle non sécurisée du parc André Citroën ;

Considérant enfin que ledit secteur, qui comprend non seulement des habitations, des commerces et un espace vert, est également le siège d’une école, d’un centre d’animation, d’un gymnase et d’une bibliothèque, accueillant par là même de nombreux enfants, adolescents et familles ;

Philippe GOUJON, Jean-François LAMOUR, Agnès EVREN, Daniel-Georges COURTOIS, et les élus du groupe les Républicains, demandent à la Maire de Paris :

  • d’engager sans délai une étude tendant à l’installation soit d’un dispositif permettant la fermeture du jardin Blanc au-delà d’un horaire qu’il conviendra de déterminer, soit, à tout le moins, de chicanes destinées à prévenir la circulation des deux-roues motorisés ;
  • d’affecter des effectifs en nombre suffisant à la surveillance du jardin Blanc et à la verbalisation systématique des individus qui se rendraient auteurs d’infractions à la réglementation générale des jardins et bois de la Ville de Paris ; 
  • de travailler en lien avec le préfet de police, le ministère public et les organismes de prévention à l’élaboration d’une réponse la plus efficace et complète possible dans ce secteur.