Restez informés

Vœu relatif à la sécurité dans les espaces verts du 15e arrondissement – Juillet 2017

4 juillet 2017

Voeu déposé par Philippe GOUJON, Jean-François LAMOUR, Claire de CLERMONT-TONNERRE, Pascale BLADIER-CHASSAIGNE, Anne-Charlotte BUFFETEAU, Daniel-Georges COURTOIS et les élus du groupe les Républicains

Relatif à la sécurité dans les espaces verts du 15e arrondissement

Le Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil municipal

Considérant les vœux relatifs à la sécurité des espaces verts adoptés par le conseil d’arrondissement le 9 décembre 2013 et le 10 juin 2014, demandant l’augmentation notamment par redéploiement du nombre d’agents d’accueil et de surveillance ;

Considérant que, depuis lors, la situation sécuritaire dans les espaces verts du 15e arrondissement n’a cessé de se dégrader au cours des derniers mois, en particulier, dans le square du Clos-Feuquières et dans le jardin Pierre-Adrien Dalpayrat, mais également dans d’autres espaces verts du 15ème ;

Considérant notamment que le jardin Dalpayrat, d’après les témoignages des riverains, demeure fréquemment ouvert la nuit, comme semble en témoigner le décès d’un homme dans les lieux le 13 juin, à 6h30 du matin, horaire auquel ledit jardin est censé être fermé ;

Considérant qu’au square du Clos-Feuquières, les équipements sportifs récemment ouverts au public et financés sur le budget participatif, sont souvent occupés par des bandes qui en interdisent l’accès aux plus jeunes en journée et restent sur place jusque très tard dans la nuit, causant d’importantes nuisances pour les riverains ;

Considérant qu’un nombre toujours croissant d’usagers des espaces verts du 15e se plaignent de regroupements tumultueux, de trafics, d’agressions, de jeux de ballons violents, et d’une façon générale, de comportements contraires à la réglementation des jardins de la Ville de Paris, qui ne sont dans la plupart des cas ni prévenus, ni réprimés, du fait de la suppression des brigades d’agents d’accueil et de surveillance par la Ville de Paris ;

Considérant la création de plus de 5 hectares d’espaces verts publics supplémentaires depuis 2013 (Petite Ceinture, jardin Croix-Nivert Convention, extension du parc Citroën, jardin de l’Ancien hôpital Boucicaut) sans moyens de surveillance supplémentaires ;

Considérant que la Mairie du 15ème a engagé des crédits pour améliorer la sécurité des espaces verts, par le rehaussement de grilles, la pose de herses ou de portails, l’éclaircissement de végétaux ou encore le réaménagement d’aires de jeux (Oiseau Lunaire, Dalpayrat, Duranton, Docteur Calmette) ;

Considérant que, face à la gravité de la situation, et compte tenu du manque d’effectifs la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection, la Mairie du 15e a pris l’initiative de financer le recours à des maîtres-chiens, pour empêcher les intrusions nocturnes dans les squares Dalpayrat et du Clos-Feuquières;

Considérant néanmoins que cette solution ne peut être que provisoire eu égard à la charge financière pour le budget du 15e arrondissement ;

Considérant toutefois que ces efforts ne suffiront pas s’ils ne sont pas suivis par un renforcement de la présence humaine ;

Sur proposition de Philippe GOUJON, Jean-François LAMOUR, Claire de CLERMONT-TONNERRE, Pascale BLADIER-CHASSAIGNE, Anne-Charlotte BUFFETEAU, Daniel-Georges COURTOIS et les élus du groupe les Républicains

demande à la Maire de Paris :

  • Un renforcement des effectifs de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection sur le 15e arrondissement ;
  • Des rondes ciblées des agents de la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection, de jour comme de nuit ;
  • La réaffectation d’une présence humaine dans la journée dans les espaces verts.