Restez informés

Voeu relatif à la sécurité dans les grands ensembles d’immeubles sociaux – rattaché au projet de délibération relatif au contrat parisien de prévention et de sécurité – Mars 2015

11 mars 2015

Vœu déposé par Florence BERTHOUT et les élus du groupe UMP relatif à la sécurité dans les grands ensembles d’immeubles sociaux, rattaché à la délibération 2015 DPP 21 : Contrat Parisien de Prévention et de Sécurité

Considérant que la question de la sécurisation des ensembles d’immeubles sociaux est essentielle pour la tranquillité des Parisiens ;

Considérant que les éléments d’insécurité liés aux ensembles d’immeubles sociaux procèdent d’une double nature tenant d’une part aux troubles de jouissance et aux nuisances causées par certains locataires indélicats, et d’autre part à la présence d’individus extérieurs ;

Considérant que le sentiment d’insécurité est renforcé par la porosité existant entre ces deux catégories et par l’effet d’entraînement qu’elles ont l’une sur l’autre ;

Considérant que le retrait des forces de l’ordre ainsi que l’absence de patrouilles régulières de police au sein des ensembles d’immeubles sociaux suscite un fort sentiment d’impunité chez les individus extérieurs trouvant souvent dans ces ensembles immobiliers une manière d’asile ;

Considérant que la fiche-action 3.3 « Sécuriser et tranquilliser les grands ensembles immobiliers » évoque l’action du Groupement Parisien Inter-bailleurs de Surveillance, ainsi que sa présence visible et dissuasive ;

Considérant toutefois que le GPIS ne couvre qu’une partie des arrondissements parisiens ;

Considérant que tous les arrondissements possédant des logements sociaux, il est juste qu’ils puissent tous bénéficier de l’action du GPIS ;

Considérant par ailleurs que l’action du GPIS s’arrête à 5h du matin, mais que les nuisances et phénomènes délictueux n’ont pas de limite horaire ;

Considérant par ailleurs que la police ne procède aux premières interpellations qu’à partir de six heures du matin ;

Sur la proposition de Mme Florence BERTHOUT, Maire du Ve arrondissement, les membres du groupe UMP émettent le vœu que la Maire de Paris enjoigne aux bailleurs sociaux d’étendre les activités du GPIS à l’ensemble des arrondissements parisiens, et ce jusqu’à six heures du matin.