Restez informés

Vœu relatif à la situation des populations Roms à Paris – Mai 2016

10 mai 2016

Vœu déposé par Delphine Bürkli, Nathalie Kosciusko-Morizet, Florence Berthout, Jean-Pierre Lecoq, Jeanne d’Hauteserre, Philippe Goujon, Brigitte Kuster et les élus du groupe les Républicains

Relatif à la situation des populations Roms à Paris.

 

Considérant que le mois de février 2016 a vu le démantèlement du camp de la Porte de Clignancourt où vivaient plusieurs centaines de familles Roms dans des cabanes de fortune ;

 

Considérant que depuis ce démantèlement de nombreux arrondissements dont le 9e constatent la réinstallation de nombreuses familles Roms dans les rues de la capitale ;

 

Considérant qu’utiliser des enfants en bas-âge pour mendier et les exposer à la vie dans la rue constitue une véritable préoccupation humaine  et une mise en péril d’un mineur qui est répréhensible au titre du Code pénal ;

 

Considérant que parmi ces familles se trouvent régulièrement de très jeunes enfants qui en plus de résider sur les trottoirs dans des campements de fortune, sont obligés de pratiquer la mendicité;

Considérant que la Ville et le Département de Paris s’attachent à protéger les enfants en difficulté à travers différents dispositifs et conformément au Schéma de protection de l’enfance adopté par le Conseil de Paris en décembre 2015 et conformément au voeu de l’Exécutif voté par le Conseil de Paris en avril 2015 relatif à l’amélioration de l’accueil des mineurs étrangers isolés ;

Considérant par exemple, que les familles à la rue peuvent ainsi être mises à l’abri et hébergées à l’hôtel, et que les mineurs étrangers isolés sont pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance à Paris ou dans d’autres départements français;

 

Considérant l’adoption à l’unanimité de ce vœu par le conseil du 9e arrondissement lors de sa séance du 2 mai 2016 ;

Delphine Bürkli, Nathalie Kosciusko-Morizet, Florence Berthout, Jean-Pierre Lecoq, Jeanne d’Hauteserre, Philippe Goujon, Brigitte Kuster et les élus du groupe les Républicains émettent le vœu que la Maire de Paris et le Préfet de Police :

 

–     précisent et s’engagent à renforcer les mesures prises en faveur d’une solution de mise à l’abri humaine et digne pour ces nombreuses familles Roms à la rue avec une attention plus particulière pour les enfants.