Restez informés

Voeu relatif à la suppression du zonage du Pass Navigo Emeraude Améthyste – Septembre 2015

22 septembre 2015

Vœu déposé par Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Philippe GOUJON, Sylvie CEYRAC et les élus du groupe les Républicains 

Relatif à la suppression du zonage du Pass Navigo Emeraude Améthyste

Considérant l‘absurdité et l’iniquité de la réforme du Pass Navigo Emeraude Améthyste intervenue au 01 avril 2015

Considérant que le 1er septembre dernier le Pass Navigo Unique est entré en vigueur ;

Considérant que cette carte de transport permet désormais aux usagers de voyager librement en Ile-de-France, sans différenciation de zones pour une participation annuelle de 770 € ;

Considérant que le Pass Navigo Emeraude Améthyste reste quant à lui soumis à un zonage ;

Considérant que la participation dont doivent s’acquitter les usagers oscillent entre 0€ à 410 € selon les ressources et selon les zones souhaitées ;

Considérant que cette différenciation de prix selon le zonage pour les personnes âgées ou en situation de handicap n’a plus lieu d’être, puisque ce zonage n’existe plus pour l’ensemble des autres usagers des transports en Ile-de-France ;

Considérant que le STIF a lancé une réflexion entre les différents départements franciliens sur l’unification du zonage du Pass Navigo Emeraude Améthyste;

Considérant que le Pass Navigo Emeraude Améthyste est également un outil pour lutter contre l’isolement des bénéficiaires, notamment les personnes âgées;

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Philippe GOUJON, Sylvie CEYRAC et les élus du Groupe les Républicains émettent le vœu que :

  • la Maire de Paris, dans l’attente des conclusions de la réflexion menée par le STIF, supprime le zonage appliqué au Pass Navigo Emeraude Améthyste en commençant par le dézonage les week-ends, les jours fériés ainsi que durant les petites et grandes vacances ;
  • la Maire de Paris revoie les conditions d’attribution du Pass Navigo Emeraude Améthyste en proposant sur ce zonage unique un tarif progressif plus équitable ;
  • cette mesure soit rétroactive au 1er septembre 2015, afin de pallier l’inégalité existant actuellement entre les différents usagers des transports publics en Ile-de-France.