Restez informés

Voeu relatif à la suspension de toutes activités physiques et sportives dans les écoles lorsque le seuil d’alerte pollution est atteint – Avril 2015

14 avril 2015

Vœu déposé par Pierre-Yves BOURNAZEL, Christian HONORE et les élus du groupe UMP

Relatif à  la suspension de toutes activités physiques et sportives dans les écoles du 1er degré dès lors que le seuil d’alerte à la pollution aux particules fines est atteint à Paris.

Considérant le dernier pic de pollution aux particules fines qu’ont connu les Parisiens entre le 16 et le 23 mars dernier,

Considérant que ces épisodes exceptionnels de pollution sont de plus en plus fréquents et d’une intensité plus forte,

Considérant les recommandations du Ministère de la Santé en cas de dépassement du seuil d’alerte auprès des populations vulnérables que représentent notamment les enfants,

Considérant l’avis en vigueur du Conseil supérieur d’hygiène publique de France du 18 avril 2000 relatifs aux conduites à tenir pour protéger la santé des enfants de moins de 15 ans lors des épisodes de pollution,

Considérant que la Mairie de Paris ainsi que le Rectorat délivrent des consignes à leurs personnels dans les écoles lors des pics de pollution, recommandant ainsi d’éviter toute activité physiques et sportives intenses, autant en plein air qu’à l’intérieur,

Considérant le vœu de novembre 2014 initié par le groupe UDI-MoDem et adopté par le Conseil de Paris, demandant que « les règles et conseils devant être appliqués lors des épisodes de pics de pollution, concernant la pratique du sport scolaire en extérieur, soient rappelés aux directeurs des établissements scolaires, aux enseignants, ainsi qu’aux responsables éducatifs Ville et aux animateurs d’ateliers périscolaires »,

Considérant néanmoins que ces consignes ne sont pas uniformément appliquées dans les écoles parisiennes et que la mise en place de mesures de prévention et de protection des enfants sont laissées à la libre appréciation des chefs d’établissements,

Considérant par exemple, qu’au court de la semaine du 16 au 23 mars, de nombreuses écoles primaires de l’arrondissement n’avaient pas mis en place de mesure de protection particulières, sauf à confiner les élèves souffrant habituellement de difficultés respiratoires, et que les activités sportives prévues ont été maintenues ;

Considérant les déclarations de la Maire de Paris du 21 mars dernier expliquant que « la santé des Parisiens n’est pas négociable », et que celle des enfants l’est a fortiori encore moins ;

Pierre-Yves BOURNAZEL, Christian HONORE et les élus du groupe UMP demandent que :

  • la Maire de Paris demande la suspension de toutes les activités physiques et sportives dans les écoles du 1er degré, y compris celles comprises dans les temps d’activités périscolaires, dès lors que le seuil d’alerte à la pollution aux particules fines est atteint à Paris.