Restez informés

Voeu relatif à la tranquillité publique dans le quartier Marx Dormoy – Novembre 2017

16 novembre 2017

Vœu déposé par Christian HONORE, Pierre-Yves BOURNAZEL et les élus du groupe les Républicains

Relatif à la tranquillité publique dans le quartier Marx Dormoy.

 

Considérant que de nombreux habitants du quartier Marx Dormoy se plaignent des problèmes de sécurité ;

Considérant que de nombreux locataires de logements sociaux rue Raymond Queneau, rue Boucry se plaignent des intrusions dans les immeubles ;

Considérant que de nombreux habitants relèvent que des halls d’immeubles sont occupés par un nombre parfois important de personnes extérieures à la résidence venues procéder à des trafics de drogue et à des recels d’objets volés ;

Considérant le nombre important d’actes d’incivilité relevés dans le quartier ;

Considérant que l’occupation illégale du domaine public s’accroît ;

Considérant que les habitants ne cessent d’alerter la mairie et les services de police, et ne voient pas d’amélioration ;

Considérant qu’il est de la responsabilité du préfet et de la maire de Paris de prendre les mesures nécessaires permettant aux Parisiennes et aux Parisiens de vivre en sécurité dans un environnement bien entretenu.

 

Christian HONORE, Pierre-Yves BOURNAZEL et les membres du groupe les Républicains demandent à la Maire de Paris et au préfet de police :

  • Le déploiement de moyens supplémentaires pour remédier à l’insécurité dans le quartier Marx Dormoy,
  • L’expérimentation en priorité de la Police de la sécurité du quotidien dans le 18e et plus particulièrement dans le quartier Max Dormoy,
  • La mise en œuvre d’une véritable police municipale de proximité à Paris, en charge de la prévention des atteintes à l’ordre public et de l’occupation illégale du domaine public,
  • L’organisation de réunions publiques entre les habitants, le commissariat du 18e arrondissement et la mairie du 18e afin de suivre l’avancé de la situation ;
  • Le renforcement de la diversification des commerces de proximité dans ces quartiers avec la mise en œuvre du Contrat de Revitalisation Artisanale et Commerciale.