Restez informés

Vœu relatif à l’affectation des casernes Exelmans et des Minimes à l’hébergement des soldats de l’opération Sentinelle – Mai 2016

10 mai 2016

Relatif à l’affectation des casernes Exelmans et des Minimes à l’hébergement des soldats de l’opération Sentinelle

Déposé par Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Philippe GOUJON, Frédéric PECHENARD, Claude GOASGUEN, Marie-Laure HAREL et les élus du groupe les Républicains

VU le vœu n°45 du groupe UMP déposé au Conseil de Paris d’avril 2015 et rejeté par l’exécutif ;

Vu le vœu n°61 du groupe les Républicains déposé au Conseil de Paris de février 2016 et rejeté par l’exécutif ;

Considérant que l’exceptionnelle mobilisation des militaires dans le cadre de l’opération Sentinelle pour assurer la sécurité de la capitale nous oblige ;

Considérant que ces soldats enchaînent pendant de longues semaines des missions Sentinelle éloignées de leurs proches ;

Considérant qu’en dépit des crédits débloqués par le Ministère de la Défense, reconnus comme « insuffisants » de l’aveu même de Jean-Yves Le Drian, nombre de soldats sont encore logés de manière précaire sur des sites à peine salubres ;

Considérant que les soldats en patrouille dans Paris sont souvent hébergés sur des sites éloignés de Paris (Satory, Saint-Germain-en-Laye, Nogent-sur-Marne) ce qui occasionne une fatigue supplémentaire et de longs trajets quotidiens au détriment de la présence effective sur voie publique  ;

Considérant que l’hébergement dans Paris intramuros se fait essentiellement sur des sites du Ministère de la Défense en voie de cession, comme l’Îlot-Saint-Germain et le Val-de-Grâce ;

Considérant que la Ville de Paris, propriétaire des casernes Exelmans et des Minimes souhaite anticiper la fin des baux à l’année 2017 alors que ceux-ci courent jusqu’en 2019 ;

Considérant que la Maire de Paris et son adjoint en charge du Logement ont déjà visité la caserne des Minimes pour examiner les possibilités de transformation ;

Considérant que la menace terroriste particulièrement élevée est appelée à durer ;

Considérant que Paris accueille régulièrement de grands événements qui sont autant de cibles potentielles pour les terroristes ;

Sur proposition de Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Philippe GOUJON, Frédéric PECHENARD, Claude GOASGUEN, Marie-Laure HAREL et des élus les Républicains, émet le vœu :

  • que la Ville de Paris renonce aux projets de transformation en logements des casernes Exelmans et des Minimes ;
  • que la Ville de Paris saisisse le Ministère de l’Intérieur afin qu’une convention de mise à disposition permette au Ministère de la Défense de loger les soldats de l’Opération sentinelle.