Restez informés

Voeu relatif à l’amélioration de la sécurité routière de l’avenue de Saint-Ouen – Novembre 2014

11 février 2015

Relatif à l’amélioration de la sécurité routière de l’avenue de Saint-Ouen
Déposé par Brigitte KUSTER, Pierre-Yves BOURNAZEL, Geoffroy BOULARD,
Christian HONORE, Jérôme DUBUS et les élus du Groupe UMP

Le conseil de Paris,

Considérant le caractère particulièrement accidentogène de l’avenue de Saint-Ouen sur sa portion située entre les stations de métro La Fourche et Guy Moquet (allant de simples accrochages fréquents à des accidents mortels plus rares) ;

Considérant le nombre important d’intersections non protégées et sans visibilité ;

Considérant que le dénivelé naturel sur cette portion dans le sens de la descente en direction de la Porte de Saint-Ouen peut laisser croire à une bonne visibilité pour les usagers ;

Considérant que l’avenue de Saint Ouen est intégrée dans le projet de la mairie de Paris « La rue en partage » et que par conséquent la vitesse maximum autorisée est de 30 km/h ;

Considérant que cette limitation de vitesse à 30 km/h n’est pas toujours respectée ;

Considérant que l’absence de marquage au sol sur cette portion encourage les usagers, et particulièrement les deux-roues, à des dépassements abusifs et risqués ;

Considérant que certains usagers motorisés accélèrent pour éviter de s’immobiliser au feu tricolore ;

Considérant l’implantation de plusieurs établissements scolaires et de petite enfance et par conséquent la présence d’une population particulièrement vulnérable et exposée qui doit être protégée ;

Considérant les demandes récurrentes des associations de riverains, des parents d’élèves et des habitants, et leurs inquiétudes quant à la sécurisation de cet axe ;

Sur proposition de Brigitte KUSTER, Pierre-Yves BOURNAZEL, Geoffroy BOULARD, Christian HONORE, Jérôme DUBUS et des élus du Groupe UMP,

Émet le vœu que la Ville de Paris :

  • procède à des travaux de traçage et marquage au sol sur le tronçon de l’avenue de Saint-Ouen situé entre les métros La Fourche et Guy Môquet ;
  • étudie la possibilité d’installer un « radar feu-rouge » en lien avec la préfecture de Police, au niveau de feu tricolore situé au numéro 36 de cette avenue, en direction de la porte de Saint-Ouen ;
  • étudie la possibilité d’installer des ralentisseurs à proximité des carrefours importants et des établissements scolaires.