Restez informés

Voeu relatif à l’instauration d’un Conseil de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CSPDA) dans le 8e – Mai 2014

12 février 2015

Déposé par Jeanne d’HAUTESERRE, Catherine LECUYER et les membres du groupe UMP
Relatif à l’instauration d’un Conseil de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CSPDA) dans le 8e

Considérant que la sécurité des personnes et des biens est la première liberté car elle conditionne l’exercice de toutes les libertés reconnues aux citoyens.

Considérant que les habitants du 8e ont droit et aspirent à la sécurité et à la tranquillité publique.

Considérant que les incidents à la sortie des établissements de nuit se multiplient depuis plusieurs mois et que l’on déplore une victime au mois de mars dernier au 72 boulevard Malesherbes.

Considérant que cette dégradation de la sécurité dans le 8e tend à s’étendre à d’autres quartiers de l’arrondissement.

Considérant que la sécurité des personnes et des biens relève de la compétence du Préfet de Police et des services locaux placés sous son autorité.

Considérant que le maire du 8e et son équipe ont fait de la sécurité publique une priorité nommant ainsi un adjoint au Maire à la sécurité.

Considérant que lors de la réunion qui s’est tenue le lundi 12 mai au commissariat du 8e, co-présidée par le Préfet de Police et le Maire du 8e, Madame le Maire a fait des propositions précises visant à la création de brigades spécialisées chargées de la surveillance des établissements de nuit à leur fermeture (de 2 h à 8 h du matin) ainsi qu’à la mise en place de portiques détecteurs de métaux à leur entrée.

Considérant que la sécurité publique ne concerne pas exclusivement les Champs-Elysées et ses abords, mais également la gare Saint-Lazare et les espaces verts situés à proximité.

Considérant qu’il convient d’établir un plan d’action et de suivi des dispositions prises en matière de sécurité.

Jeanne d’Hauteserre, Catherine Lecuyer et les élus du groupe UMP demandent à Monsieur le Préfet de Police de mettre en place, dans les meilleurs délais, les dispositions citées plus haut et que soit instauré un Conseil de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CSPDA) impliquant les élus du 8e, le commissaire de l’arrondissement, le substitut du Procureur de la République, des magistrats, des représentants de l’Education nationale, la Direction de la Prévention et de la Protection des Parisiens.