Restez informés

Voeu relatif à l’organisation et à la surveillance des points écoles – Septembre 2016

23 septembre 2016

Vœu déposé par Florence BERTHOUT, Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Jean-François LEGARET, Jean-Pierre LECOQ, Rachida DATI, Jeanne d’HAUTESERRE, Delphine BURKLI, Philippe GOUJON, Claude GOASGUEN, Brigitte KUSTER  et les élus du groupe Les Républicains

Relatif à l’organisation et à la surveillance des points écoles

Considérant que la ville de Paris assure à partir de la rentrée de septembre 2016 la totalité de la surveillance des points écoles avec des vacataires, et affecte les ASP mis à disposition par le Préfet de police à d’autres missions ;

Considérant le plan de recrutement d’agents vacataires lancé sans aucune visibilité par la ville de Paris et la difficulté à recruter des emplois fixes pour la totalité des vacations ;

Considérant que la ville de Paris n’a pas pu assurer la surveillance de l’ensemble des points école le 1er septembre 2016, jour de la rentrée scolaire, malgré les nombreux signalements effectués par la Maire du Ve arrondissement ;

Considérant le contexte actuel extrêmement tendu et l’application du plan Vigipirate renforcé ;

Considérant que les contrats de vacation existants sont trop rigides, notamment pour des personnes n’habitant pas l’arrondissement ;

Considérant que, sur une semaine de 5 jours, le planning des vacations (d’une durée de 40 minutes) est le suivant : 2 journées avec 4 vacations, 2 journées avec 5 vacations et 1 journée avec 2 vacations, soit au total 20 vacations par semaine ;

Considérant que cette présence humaine à proximité des écoles pourrait être utile dans les missions de vigilance dans le cadre du plan Vigipirate renforcé ;

Florence BERTHOUT, Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Jean-François LEGARET, Jean-Pierre LECOQ, Rachida DATI, Jeanne d’HAUTESERRE, Delphine BURKLI, Philippe GOUJON, Claude GOASGUEN, Brigitte KUSTER  et les élus du groupe les Républicains émettent le vœu que la Maire de Paris :

  • Lance un travail de collaboration avec les Maires d’arrondissement afin d’ouvrir à titre expérimental un pourcentage de 30% des contrats de vacation encore non pourvus à temps complet, à des vacations partielles ;
  • Fasse évoluer les missions des agents vacataires chargés des points écoles pour permettre une surveillance et une sécurisation accrues à proximité des écoles.