Restez informés

Vœu relatif à l’ouverture nocturne des parcs et jardins – Février 2016

9 février 2016

Vœu déposé par  Catherine Lécuyer, Pierre Lellouche et les élus du groupe les Républicains

Relatif à l’ouverture nocturne des parcs et jardins

Considérant l’expérimentation qui s’est déroulée dans quatre grands parcs parisiens (parc Monceau, parc Montsouris, parc André Citroën et parc des Buttes Chaumont) entre le 2 juillet et le 30 août 2015 ;

Considérant que 130 espaces verts parisiens sont d’ores et déjà ouverts 24h/24, principalement parce qu’ils ne peuvent être fermés en raison de leur taille ;

Considérant que le bilan de l’expérimentation dressé par l’adjointe au Maire atteste d’une « présence clairsemée » entre 1h et 4 h du matin et d’une « fréquentation quasi nulle » entre 4h et 7 h du matin » ;

Considérant que le personnel de la DEVE, dont ce n’est pas le métier d’assurer la propreté, a dû faire face à une production de déchets en hausse, notamment de bouteilles, de débris de verre sur les pelouses ainsi qu’à des épanchements d’urine et à la présence de déjections ;

Considérant les nuisances générées par des occupations bruyantes de certains parcs proches des habitations (hurlements,  traversées de scooters à toute heure de la nuit, etc…;

Considérant la tenue d’activités illicites en toute tranquillité :

Considérant les dégradations subies, notamment sur les têtes d’arrosage automatique, les végétaux, les bancs, mais aussi dans les toilettes des parcs ;

Considérant l’insécurité régnant dans les Parcs dont certaines parties ne bénéficient pas d’éclairage ;

Considérant que la Maire de Paris a annoncé lors de ses vœux l’ouverture 24 H sur 24 de 50 % des surfaces des parcs et jardins de mi-avril à mi-septembre ;

Considérant que l’ouverture en soirée des parcs en cas de canicule peut paraître légitime ;

Considérant cependant que Paris Plage ferme à minuit ;

Considérant que l’ouverture continue des parcs de mi-avril à mi-septembre pourrait conduire à l’installation de campements sauvages ;

Considérant la prolongation de l’état d’urgence et l’application de Vigipirate renforcé ;

Sur proposition de Catherine Lécuyer, Pierre Lellouche et des élus les Républicains, émet le vœu :

  • que les mairies d’arrondissements, les Conseils de quartier et les riverains soient pleinement associés à la réflexion sur l’opportunité d’ouvrir certains parcs et jardins la nuit y compris en ce qui concerne les horaires ;
  • que les sites retenus à l’issue de la concertation locale ne soient pas situés à proximité immédiate des habitations ;
  • que les moyens de lutte contre la malpropreté, les nuisances sonores, la sécurité, l’éclairage soient adaptés aux horaires retenus par un renforcement des moyens de la DEVE, de la DPE et de la DPP.