Restez informés

Voeu relatif au bruit généré par les terrasses à Paris – Septembre 2015

22 septembre 2015

Déposé par Marie-Laure HAREL et les élus du groupe les Républicains  

Relatif au bruit généré par les terrasses à Paris. 

Considérant que l’interdiction de fumer dans les lieux publics s’est traduite par une recrudescence des plaintes pour bruit à Paris;

Considérant que la Mairie a pour devoir, surtout lorsqu’il s’agit d’établissements situés sur le domaine public, de concilier  animation des quartiers et activité commerciale avec la tranquillité des riverains, particulièrement légitime aux heures nocturnes ;

Considérant que certains parisiens sont fortement impactés par les nuisances sonores des terrasses, comme c’est le cas autour du Carreau du Temple dans le 3ème arrondissement, où un collectif de plus de 400 signataires s’est monté depuis plusieurs années à cet effet;

Considérant que cette association a interpellé la Maire de Paris par courrier cet été,  suite à des constats d’huissier accablants, rappelant les nombreux manquements et relevant jusqu’à 72 dB le soir dans les appartements les plus exposés alors que les autorités sanitaires prescrivent à peu près a moitié ;

Considérant que  cette situation concerne majoritairement des riverains à faibles revenus, souvent âgés, qui occupent de petits logements de longue date qu’ils n’ont pas les moyens de quitter ;

Considérant qu’une politique municipale efficace pourrait éviter l’enlisement des conflits de voisinage dans de nombreux secteurs problématiques à Paris, en permettant de préserver efficacement les intérêts des commerçants, des noctambules et des habitants ;

Considérant que le nouveau plan de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE) présenté par l’exécutif n’aborde absolument pas la question des troubles de  voisinage ;

Marie-Laure HAREL et les élus du groupe les Républicains émettent le vœu /

  • que la Maire de Paris et le préfet de police proposent un plan  d’action pour lutter contre le bruit excessif observé autour de certaines terrasses parisiennes, prévoyant des opérations de sensibilisation, de concertation ainsi que la désignation d’un médiateur dans les quartiers les plus problématiques.