Restez informés

Voeu relatif au développement de la pratique du vélo à Paris – Février 2015

10 février 2015

Déposé par Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Julie BOILLOT et les élus du groupe UMP

Relatif au développement de la pratique du vélo à Paris

Considérant que le vélo ne représente que 5 % des déplacements à Paris, beaucoup de Parisiens et d’habitants de la métropole craignant les conditions de circulation pour leur sécurité ;

Considérant que sous la dernière mandature, le linéaire d’itinéraires vélos a principalement progressé grâce aux couloirs de bus et à la mise en double sens cyclable des voies limitées à 30 km/h ;

Considérant que les couloirs de bus sont loin de représenter des itinéraires cyclables protégés, la cohabitation avec les bus et les taxis étant parfois difficile ;

Considérant qu’il manque à Paris des itinéraires cyclables à forte capacité, facilement identifiables et permettant de traverser rapidement la capitale en limitant les intersections avec les autres usagers de la voirie ;

Considérant que le traitement des carrefours avec les autres modes de déplacements (bus et piétons notamment) doit être amélioré pour permettre aux cyclistes de traverser en toute sécurité des places comme celle de la Concorde ;

Considérant que 71 % des ménages parisiens ne sont pas équipés de vélos (Vélib’ ne représente que 28 % des déplacements en vélos), notamment à cause d’un nombre insuffisant d’emplacements sécurisés ;

Considérant que le vélo à assistance électrique peut constituer une solution plus attractive pour les trajets domicile-travail ;

Considérant que les actions de sensibilisation de tous les usagers de l’espace public doivent être amplifiées, en priorité les nouveaux conducteurs ;

Considérant que le cycliste est aussi un acteur de sa sécurité et doit être conscient des dangers encourus par le non-port du casque, le dépassement par la droite, le franchissement des feux rouges, l’utilisation de casques audio ou de kits mains libres ;

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, Julie BOILLOT et des élus du groupe UMP, émettent le vœu :

  • que la petite ceinture ferroviaire soit réutilisée pour créer une boucle cyclable intégrale végétalisée, dont la continuité dans sa partie Ouest sera assurée par des aménagements sécurisés sur la voirie ;
  • que des itinéraires cyclables sécurisés à forte capacité soient créés le long de la Seine en rive gauche et entre la Bastille et la Villette, en passant par le quartier des gares du Nord et de l’Est ;
  • qu’une passerelle cycliste soit créée au droit du bassin de l’Arsenal pour assurer une continuité de l’axe Villette/Bastille vers la rive gauche ;
  • que des emplacements de stationnement soient créés sur la voirie chaque année, notamment à proximité des pôles intermodaux, en privilégiant les solutions innovantes comme les consignes automatiques enterrées ;
  • que la mutation de la voirie parisienne, et notamment les places, soit accélérée pour favoriser les cheminements cyclistes en toute sécurité (sas vélos, feux tricolores dédiés, «tourne à droite» et «tout droit» cyclistes, signalisation facilement mémorisable) ;
  • que l’aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique soit revalorisée et que la version électrique du Velib’ soit déployée au plus vite ;
  • qu’un groupe de travail réunissant les associations de cyclistes, d’automobilistes et les auto-écoles soit mis en place pour sensibiliser les futurs conducteurs lors de l’apprentissage de la conduite ;
  • que les campagnes d’information à destination des cyclistes sur les dangers de certains comportements soient amplifiées (écran de bornes Vélib’, tracts sur les vélos en stationnement, etc.).