Restez informés

Voeu relatif au Festival Danses en Seine – Juin 2015

23 juin 2015

Vœu déposé par Fadila Mehal, Céline Boulay-Esperonnier, Stéphane Capliez, Grégoire Chertok, François-David Cravenne, Catherine Dumas, Nathalie Fanfant, Danièle Giazzi, Thierry Hodent et l’ensemble des élus du groupe UMP et du groupe UDI-Modem

Relatif à l’attribution de l’occupation de l’espace Jussieu pour le Festival Danses en Seine

Considérant que les activités de la fédération Paris Danses en Seine offrent aux parisiennes et parisiens l’accès à la culture de la danse et ce de façon non mercantile ;

Considérant que ces sessions constituent l’un des événements les plus mobilisateurs du début de la saison estivale offert aux parisiens depuis 2003, en attirant plusieurs milliers de personnes chaque fois ;

Considérant que l’espace Jussieu présente la capacité nécessaire à l’accueil de ce dernier contrairement à l’emplacement proposé au Jardin des Plantes ;

Considérant que  l’espace proposé par la Ville de Paris, l’esplanade haute du jardin des plantes ne semble pas propice à la pratique de la danse en raison notamment de son sol, de son inclinaison ;

Considérant que l’espace Jussieu, a été octroyé à des associations n’attirant que le quart du nombre des personnes fréquentant Paris Danses en Seine ;

Considérant que, de plus, les associations qui vont bénéficier de l’espace Jussieu ne sont pas parisiennes contrairement à la fédération requérante ;

Considérant que la fédération Paris Danses en Seine a proposé aux services du Port autonome, postérieurement à l’acte unilatéral d’attribution, un compromis visant à partager l’occupation de l’espace Jussieu avec les autres associations présentes dans le cadre du festival ;

Sur proposition de Fadila Mehal, Céline Boulay-Esperonnier, Stéphane Capliez, Grégoire Chertok, François-David Cravenne, Catherine Dumas, Nathalie Fanfant, Danièle Giazzi, Thierry Hodent et l’ensemble des élus du groupe UMP et du groupe UDI-Modem, le conseil de Paris émet le vœu :

  • que la fédération Paris Danses en Seine puisse occuper dans le cadre du festival Paris Danses en Seine l’espace Jussieu comme cela a été le cas pendant ces douze dernières années ;
  • qu’à défaut, les services d’attribution du Port autonome prennent en compte le compromis proposé par ladite fédération afin de partager l’espace Jussieu avec les autres associations présentes dans le cadre du Festival.