Restez informés

Vœu relatif aux annonces de suppression de cours individuels de musique dans les centres d’animation de la Ville – Février 2016

9 février 2016

Vœu relatif aux annonces de suppression de cours individuels de musique dans les centres d’animation de la Ville
Déposé par Céline Boulay-Esperonnier, Stéphane Capliez, Grégoire Chertok, François-David Cravenne, Catherine Dumas, Nathalie Fanfant, Danièle Giazzi, Thierry Hodent, Jean-François Legaret, Florence Berthout, Jean-Pierre Lecoq, Jeanne d’Hauteserre, Delphine Bürkli, Philippe Goujon, Claude Goasguen, Brigitte Kuster et l’ensemble des élus du groupe les Républicains
Relatif à la définition d’une véritable politique globale d’enseignement musical à Paris

Considérant que Paris ne puisse pas se satisfaire d’une politique d’enseignement musical faite d’ «initiation» et de « loisir » (paris.fr) ;

Considérant que le Premier Adjoint à la Mairie de Paris répète sa volonté d’ « ouvrir l’enseignement de la musique » au plus grand nombre ;

Considérant que nous avons appris dans la presse que la Mairie de Paris préparerait pour la rentrée 2016 la suppression des cours individuels et semi-collectifs d’instrument dans ses Centres d’animation, au profit des cours collectifs ;

Considérant que les professionnels et parents d’élèves, à juste titre, s’inquiètent car cette réforme précipitée pourrait, à terme, avoir raison de la musique dans ces structures municipales. Ils précisent : « Cette réforme a été décidée sans aucune concertation avec les professionnels, et ce qui est encore pire, sans en informer ni les usagers, ni les professeurs qui seraient concernés. Et comme les centres d’animation sont gérés par les associations qui répondent à un appel d’offre tous les cinq ans, nos marges de manœuvre sont limitées.»

Considérant que toutes ces mesures prises au nom de fausses bonnes valeurs et d’idéologie reflètent en réalité qu’une démarche comptable à la fois financière et dans l’espoir de baisser certains crédits ;

Considérant que des pays aussi divers que l’Allemagne, la Croatie ou encore le Venezuela ont mis en place des enseignements musicaux de qualité et que ce travail porte ses fruits en terme artistique et sociétal;

Considérant que les parisiens méritent une politique d’enseignement musical de qualité ;
Céline Boulay-Esperonnier, Stéphane Capliez, Grégoire Chertok, François-David Cravenne, Catherine Dumas, Nathalie Fanfant, Danièle Giazzi, Thierry Hodent Jean-François Legaret, Florence Berthout, Jean-Pierre Lecoq, Jeanne d’Hauteserre, Delphine Bürkli, Philippe Goujon, Claude Goasguen, Brigitte Kuster et l’ensemble des élus du groupe les Républicains émettent le vœu que :

  • Revienne sur ses décisions prises hâtivement et surtout sur sa décision purement comptable de supprimer les heures d’enseignement individuel dans les centres d’animation ;
  • Lance, en concertation avec les mairies d’arrondissement, une politique exigeante et globale d’enseignement musical à Paris avec la publication d’une augmentation chiffrée des places en conservatoires ou des conventionnements avec les centres d’animation sur l’apprentissage de la musique et autres associations d’ici la fin juin 2016 pour la rentrée de septembre 2016.