Restez informés

Voeu relatif aux équipements jeunesse parisiens – rattaché au projet de délibération relatif à la modification du fonctionnement du Conseil Parisien de la Jeunesse – Septembre 2014

12 février 2015

Rattaché au projet de délibération 2014 DJS 322 portant modification du fonctionnement du Conseil parisien de la jeunesse

Déposé par Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET et les élus du groupe UMP, relatif aux équipements jeunesse parisiens

Considérant la feuille de route transmise en début de mandature par la Maire de Paris à son Adjointe en charge de la jeunesse ;

Considérant que parmi les axes de travail alors définis, figurait une « remise à plat » des équipements dédiés aux jeunes parisiens, « mal identifiés », et dont la variété aboutit souvent aujourd’hui à un manque de lisibilité ;

Considérant que la Maire de Paris avait demandé un « nouveau cahier des charges des équipements jeunesse » avant l’été ;

Considérant que les Adjoints d’arrondissement en charge de ces question ont été réunis au début de mois de septembre par l’Adjointe au Maire de Paris en vue d’une présentation de cette réforme ;

Considérant que lors de cette réunion, il a notamment été question de réformer les Antennes jeunes, dont la gestion a été confiée à un seul opérateur en 2010 par l’intermédiaire d’un marché public dont la durée a été prorogée jusqu’au 30 avril 2015 ;

Considérant que les antennes jeunes parisiennes sont avant tout des équipements de proximité et qu’à ce titre ils sont inscrits à l’inventaire des arrondissements ;

Considérant que cette réforme des équipements jeunesse, y compris des antennes-jeunes, ne peut se faire qu’en partenariat avec les Mairies d’arrondissement ;

Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET et les élus du groupe UMP demandent à la Maire de Paris :

  • d’associer les Maires d’arrondissement et leurs Adjoints chargés de la jeunesse à l’élaboration de la réforme des équipements dédiés aux jeunes parisiens ;
  • d’inviter les membres du Conseil parisien de la jeunesse et des éventuels Conseils de la Jeunesse d’Arrondissements à cette réflexion sur l’offre d’équipements dédiés aux jeunes.
  • d’élargir les compétences des référents jeunesses de territoire sous l’autorité des Maires d’arrondissements et de leurs Adjoints afin de donner des moyens concrets à une politique cohérente de proximité dans le secteur de la jeunesse.