Restez informés

Vœu relatif au maintien des cours individuels de musique dans les centres d’animation de Paris – juin 2016

10 juin 2016

Présenté par Delphine Bürkli et les élus du groupe les Républicains

Relatif au maintien des cours individuels de musique dans les centres d’animation de Paris.

Considérant que l’offre parisienne en matière d’éducation musicale est aujourd’hui assurée à la fois par les Conservatoires, les centres d’animation de la Ville et les écoles privées ; 

Considérant que le volume de places disponibles pour les enfants parisiens au sein des Conservatoires est beaucoup trop faible au regard de la demande (plus de 7 000 inscriptions en ligne et moins de 3 500 enfants tirés au sort au printemps dernier, soit la moitié des demandes exprimées non satisfaites) ; 

Considérant que la Ville de Paris a pour projet de supprimer le niveau de CP au Conservatoire, rendant plus difficile la possibilité de suivre des cours individuels de musique pour ces jeunes élèves ;

Considérant que les élèves n’ayant pas eu de place au conservatoire ont actuellement la possibilité de suivre des cours individuels de musique dans les centres d’animation et que certaines familles n’ont pas les moyens financiers d’inscrire leurs enfants dans des cours privés; 

Considérant que la suppression des cours individuels de musique dans les centres d’animation en faveur de cours collectifs de 3 élèves minimum ne permettrait en aucun cas de dispenser un enseignement de qualité, la pratique d’un instrument passant nécessairement par la prise de cours individuels ;

Considérant que la concertation avec les acteurs concernés promise par la Ville de Paris n’a pas eu lieu, comme en témoigne la pétition adressée à la Maire de Paris par le Collectif des centres d’animation de Paris pour s’opposer à la suppression des cours individuels,

Considérant que les locaux des centres d’animation ne sont aujourd’hui pas adaptés au niveau acoustique nécessaire pour accueillir des cours collectifs de musique ;

Considérant que la suppression des cours individuels de musique entrainera le licenciement d’un certain nombre de professeurs salariés;

Considérant que les décisions qui concernent l’éducation artistique ne peuvent ni ne doivent relever d’enjeux strictement comptables et  financiers, ceci dans l’espoir de récupérer des places qui manquent tant, et dans une optique qui relèverait alors uniquement et cyniquement d’affichage quantitatif  ;

Considérant que toutes les décisions prises dans les faits n’ouvrent absolument pas l’enseignement de la musique au plus grand nombre pour demain mais font pâtir les enseignements actuels avec des changements brutaux et idéologiques, que l’ensemble du corps professoral et les familles condamnent aujourd’hui unanimement ;

Considérant que l’exécutif de la Mairie de Paris a émis le vœu que la réforme « prenne en compte, en partant des résultats de la concertation et au cas par cas, la spécificité des locaux des centres et des instruments enseignés », et que ce vœu n’a pas été mis en œuvre.

Considérant le vœu émis par le Conseil du neuvième arrondissement 1er février 2016.

Delphine Bürkli et les élus du groupe les Républicains  émettent le vœu que la Maire de Paris :

  • Revienne sur sa décision de supprimer les heures d’enseignement individuel dans les centres d’animation ;
  • Propose une concertation globale, réunissant réellement l’ensemble des acteurs liés à cette réforme, avec pour objectif de maintenir un enseignement musical de qualité.