Restez informés

Voeu relatif une plus grande sécurisation de l’avenue de Saint-Ouen – Novembre 2014

12 février 2015

Vœu déposé par Pierre-Yves BOURNAZEL, Christian HONORE et les élus du Groupe UMP 

Relatif une plus grande sécurisation de l’avenue de Saint-Ouen

Considérant le caractère particulièrement accidentogène de l’avenue de Saint-Ouen, sur sa portion située entre les stations de métro La Fourche et Guy Moquet (de simples accrochages fréquents à des accidents mortels plus rares),

Considérant le nombre important d’intersections non protégées et sans visibilité.

Considérant que l’avenue de Saint Ouen est intégrée dans le projet de la mairie de Paris « La rue en partage » et que par conséquent la vitesse maximum autorisée est de 30 km/h.

Considérant que cette limitation de vitesse à 30 km/h n’est pas toujours respectée,

Considérant que l’absence de marquage au sol sur cette portion encourage les usagers, les deux-roues particulièrement, à des dépassements abusifs et risqués,

Considérant que le dénivelé naturel en descente sur cette portion en direction de la porte de Saint-Ouen peut laisser croire à une meilleure visibilité pour les usagers,

Considérant que certains usagers motorisés sont amenés à accélérer pour éviter de s’immobiliser au feu tricolore,

Considérant l’implantation de plusieurs établissements scolaires et de petite enfance (deux écoles primaires, un collège, une crèche collective et familiale (situé passage Ganneron) et par conséquent la présence d’une population particulièrement vulnérable et exposée qui doit être protégée,

Considérant les interpellations récurrentes des associations de riverains, des parents d’élèves et des habitants, et leurs inquiétudes quant à la sécurisation de cet axe,

Considérant que des travaux d’aménagement de cette avenue ne sont pas prévus avant l’arrivée du tramway à la Porte de Saint-Ouen, soit pas avant 2017,

Pierre-Yves BOURNAZEL, Christian HONORE et les élus du Groupe UMP demandent à la maire de Paris :

– de procéder à des travaux de traçage et marquage au sol sur ce tronçon de l’avenue de Saint-Ouen, comme c’est le cas à partir de Guy Moquet en direction de la Porte de Saint-Ouen,

– d’étudier la possibilité d’installer un « radar feu-rouge » au niveau de feu tricolore situé au numéro 36 de cette avenue, en direction de la porte de Saint-Ouen,

– d’étudier la possibilité d’installer des ralentisseurs à proximité des carrefours importants et des établissements scolaires.